NL
Flanders Mancunians
Flanders Mancunians
Flanders Mancunians

nouvelles

Retour à l'aperçu

NouvellesPremier League

Flanders Mancunians

Les abus se sont multipliés sur les réseaux sociaux en Premier League dernièrement.

Anthony Martial, Marcus Rashford, Trent-Alexander Arnold, Sadio Mané, Reece James... Trop c'est trop. À la suite de nombreux avertissements, un boycott des médias sociaux a maintenant été annoncé pour le week-end prochain par les autorités du football anglais en réponse à la poursuite des abus racistes en ligne contre les joueurs.Le boycott se déroulera sur un programme complet de matches dans le match professionnel masculin et féminin à partir de 15 heures. heure locale (9 h HE) le vendredi 30 avril à 23 h 59 jusqu'au lundi 3 mai. Les clubs de la Premier League, de la Ligue anglaise de football et du Championat féminin désactiveront leurs comptes Facebook, Twitter et Instagram pour souligner que les entreprises de médias sociaux doivent faire plus pour éradiquer la haine en ligne."Le comportement raciste sous quelque forme que ce soit est inacceptable et les abus épouvantables que nous constatons que les joueurs reçoivent sur les plateformes de médias sociaux ne peuvent pas être autorisés à se poursuivre", a déclaré le PDG de la Premier League Richard Masters dans un communiqué.

"La Premier League et nos clubs se tiennent aux côtés du football dans l'organisation de ce boycott pour souligner le besoin urgent pour les entreprises de médias sociaux de faire plus pour éliminer la haine raciale.Nous n'arrêterons pas de défier les entreprises de médias sociaux et souhaitons voir des améliorations significatives dans leurs politiques et processus pour lutter contre les abus discriminatoires en ligne sur leurs plates-formes."De nombreux joueurs de clubs de Premier League ont été ciblés ces derniers mois, notamment Anthony Martial et Marcus Rashford de Manchester United, Trent-Alexander Arnold et Sadio Mané de Liverpool et Reece James de Chelsea. Les équipes de deuxième division, Birmingham City et Swansea City, et les champions écossais, les Rangers, ont récemment procédé à des boycotts d'une semaine à la suite d'une vague d'attaques raciales contre leurs joueurs. L'ancien attaquant d'Arsenal, Thierry Henry, a déclaré le mois dernier qu'il se retirait des médias sociaux en raison du racisme et de l'intimidation, tandis que le capitaine de Liverpool, Jordan Henderson, a cédé le contrôle de ses comptes à une organisation caritative anti-cyberintimidation.